June - Mathilde Have

17 août 2018

Je me plaque violemment contre le mur comme si ce geste allait faire disparaître la chose. C'est là que je me rends compte de ce que je viens de voir et qui m'effrais en plus haut point : un immense tronc est dessiné dans mon dos, pas un simple arbre, non, un cerisier du Japon.

Auteure : 
MATHILDE HAVET
Genre : Fantastique
Nombre de pages : 285
Version : Papier
Lien amazon : ICI 


Résumé :

Je m'appelle June Pasteli, je vais avoir seize ans dans quelques jours. J'avais tout pour être une adolescente normale, je voulais être normale... J'avais des amis, une famille, j'allais au lycée. Mais un passé familial me rattrape, ma génétique me trahit. Je deviens ce que je ne veux pas être... Une Cerisier du Japon Humain. Les nuits de June sont hantées par les mêmes cauchemars et, à moins d'une semaine de son anniversaire, des choses étranges se produisent. Peu à peu la vérité apparaît : à cause d'une expérience de son arrière-arrière grand-père, un cerisier du Japon se dessine dans son dos et lui donne des capacités hors du commun. Mais le CJH (Cerisier du Japon Humain) est-il vraiment un fardeau ou une chance? A vous d'en juger! Découvrez l'histoire de June et son développement dans sa nouvelle vie. De nombreux personnages vous attendent.

Mon avis :

 Le prologue m’a beaucoup donné envie et c’est pour cela que j’ai accepté la proposition de l’auteur lorsqu’elle m’a proposée de lire son roman. De plus, c’est un genre fantastique et je n’en lis pas souvent. Je me suis dit que ce roman changerait de mes lectures habituelles. Après un prologue comme celui-ci, je voulais absolument la suite. C’est comme ça que j’ai découvert l’histoire de June. 

Une jeune adolescente de 16 ans qui fait toujours le même rêve. Elle voit un homme se faire assassiner pour des plans que celui-ci aurait enterré. Tout ceci tourne autour d’un projet, le CJH. 
« La légende du cerisier du japon humain raconte qu’il y a deux siècles quatre grands chimistes auraient créé une potion à base de molécules provenant d’une météorite et d’un liquide extrait d’un cerisier japonais. Celle-ci serait capable de rendre une personne surhumaine. » June va alors découvrir de nombreuses choses, elle va également s’apercevoir que le CJH pousse sur son dos tel un tatouage. Mais qu’est-ce que c’est ? Est-ce pour cela qu’elle a une force surdimensionnée et des choses étranges qui lui arrive ? 

J’ai trouvé le chapitre 1 moins bien écrit que le prologue. J’ai eu l’impression que ce n’était pas la même personne qui l’a écrit et pourtant si. L’auteure m’a alors expliquée que le prologue a été écrit à la fin du roman, et je pense que c’est pour ça que j’ai eu cette impression. Je trouve le prologue mieux construit et moins jeunesse mais cela se pardonne étant donné que l’auteure a commencé ce roman à l’âge de 14 ans. Nous retrouvons donc une plume un peu jeunesse mais je m’y suis rapidement fait. D’autant plus, je trouve que la plume s’améliore au fil des chapitres. 

Je voulais toujours en savoir plus sur le CJH mais surtout sur les détails, je voulais savoir pourquoi ce rêve mais aussi les « pouvoirs » que June pouvait avoir. Ce roman se lit très vite, je l’ai fini en 4h. Parfois, certains points étaient pour moi une évidence, j’avais deviné pour Alex depuis quasiment le début. 

Les personnages sont sympas à suivre et c’est une bonne histoire avec une bonne imagination. Mais je ne sais pas pourquoi je ne me suis pas attacher à eux plus que ça. Et même si nous suivons June de près étant donné que c’est elle qui parle, je ne me suis pas non plus attachée à elle. Je pense que c’est le fait qu’elle soit surement trop jeune comparé à moi. 

 Je peux dire chapeau à l’auteur pour son imagination, j’ai beaucoup aimé l’originalité de cette histoire. Pour moi, ce livre a deux parties, une première où les bases sont mises, l’auteure nous explique ce que nous devons connaitre à travers June. J’ai trouvé cette partie un petit peu lente et longue mais nécessaire pour comprendre certaine chose. Puis nous avons la deuxième partie, celle que j’ai le plus aimé. La partie où l’action est présente que ce soit pour June mais aussi pour ses proches, tout s’enchaîne et j’ai beaucoup aimé la lire. 

Je me suis posée pleins de questions mais je voulais surtout savoir comment tout ça allait finir et en savoir davantage sur June et cet arbre. June est capable de tout pour venir en aide à sa famille. Au début du roman c’est une ado qui n’a pas confiance en elle et qui est assez réservé mais au fil des pages c’est une autre June.. C’est une jeune fille forte mais aussi réfléchi et sûr d’elle. Il y a une belle évolution pour ce personnage. 
J’ai trouvé que le moment avec sa famille vers la fin du livre était très fort et je l’avoue j’ai ressentis un petit pincement pour cette famille. Elle va en apprendre beaucoup sur elle, sur sa famille mais surtout sur son grand père et cette jeune fille d’à peine 16 ans va devoir mené à bien sa mission. C’est tout de même une mission dangereuse et il faut être très courageux pour faire ça. Heureusement, elle n’est pas seule.

 J’ai parfois trouvé ce personnage un peu folle à certain moment, elle prend des risques, c’est une rebelle. L’action est bien présente à la fin du roman et j’en ai eu des frissons et j’ai ressentis de la tristesse pour June. 

 "Je ne supporte pas ton absence pendant toute une journée, de ne pas voir ton sourire, ton visage. Alors, imagine si tu meurs ? Comment pourrais-je passer le reste de ma vie sans toi ? " La romance était à mes yeux logique et évident. Même si ce n’est pas une surprise cette petite romance, évidemment secondaire à l’histoire est toute mignonne.

Une bonne lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire