Ne m'oublie pas - Une histoire touchante ! - Victoria Stevens

23:24

« Avec le temps, on apprend à se lever chaque matin et à tenir jusqu'au soir, on continue d'avancer même quand le cœur n'y est pas, et un jour, enfin, la douleur s'amenuise et devient à peu près supportable. »


Ne m’oublie pas 
Auteure : Victoria Stevens 
Edition : Hugo roman Collection New Way
Nombre de pages : 376 


Résumé : 

« Je me souviens que tu avais toujours raison, même quand je voulais à tout prix que tu aies tort. 
Je me souviens des gâteaux que tu cuisinais quand j’étais triste, et des histoires qu’on lisait ensemble auprès du feu. Je me souviens que tu affirmais que même quelque chose d’aussi petit qu’un flocon de neige pouvait changer le monde. Tu me manques maman, mais je me souviens de tout… »

À la mort de sa mère, Hazel est envoyée en Australie chez un homme qu’elle connaît à peine, laissant derrière elle tout ce qu’elle a toujours aimé. Mais le soleil, la mer et le sable blond sont bien trop futiles pour consoler sa peine. Jusqu’au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d’à côté. Elle commence à réaliser qu’elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu’elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu’elle n’est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu’un cœur brisé peut parfois guérir ?

Mon avis : 


J’adore la collection New Way chez les Éditions Hugo roman, je prends toujours un plaisir à les lire et celui-ci est vraiment très touchant et poignant. J’ai adoré, merci Magali de chez Hugo Roman pour l’envoi de ce merveilleux livre.

Ici, nous suivons Hazel qui est envoyée en Australie chez son père qu’elle connait à peine. Un soir sur la plage près de chez elle, elle rencontre Red. Ils deviennent très vite les meilleurs amis qui soit et une très belle amitié née entre eux. Elle fait aussi la rencontre de Luca, le frère jumeau de Red. Elle va vite se rendre compte qu’elle n’est pas la seule à souffrir.

Pour commencer, je peux vous dire que l’histoire en elle-même est très belle mais aussi très touchante et parfois poignante. Je ne m’attendais pas à autant ! L’auteure aborde des sujets difficiles tel que la perte d’un proche, la maladie, l’éloignement mais également l’amour, l’amitié et encore la famille. Ce récit est écrit à la troisième personne et habituellement je déteste ça car je n’arrive pas à bien entrer dans l’histoire. Mais là, c’était tellement bien mené, bien construit et bien écrit que je suis immédiatement rentrée dedans ! J’ai adoré ! 

C’est très bien écrit, c’est profond. J’ai ressentis la tristesse dès les premières pages. Je ne sais pas comment Victoria Stevens s’y est prise mais j’ai eu pleins d’émotions et j’ai même eu des petites larmes tant ses mots m’ont touchée.

« Ma chère maman,

Je me souviens du jour où une bande de filles s’en sont prises à moi à l’école. Elles m’ont dit que j’étais nulle, que mon père était parti parce qu’il ne m’aimait pas et que personne ne m’aimerait jamais.

Ce soir-là, alors que je pleurais, tu m’as serrée dans tes bras en me disant que j’étais la personne la plus merveilleuse du monde et que tous ceux qui affirmaient le contraire étaient simplement trop aveugles pour se rendre à l’évidence. Je t’ai crue sur parole et ça m’a permis de leur tenir tête la fois suivante, quand elles ont recommencé à m’embêter.

Tu me manques, maman, mais je n’oublie rien.
Je t’embrasse fort,

Hazel »

Hazel est une jeune fille courageuse et touchante. Je me suis vraiment senti mal pour elle. C’est toujours difficile de se remettre d’un décès d’un membre proche… Les petits passages ou elle s’adresse à sa mère sont vraiment émouvant !

J’ai cru au début que nous allons avoir un triangle amoureux mais je suis bien contente que ce ne soit pas le cas, je n’avais vraiment pas envie de suivre ce genre d’histoire ! Red est gay, lorsque je l’ai su j’ai soufflé de joie ! Eh oui, autant avant j’aimais bien les triangles amoureux, maintenant je n’en veux plus !

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, ils sont tous intéressant étant donné qu’ils ont tous une histoire, mais je pense que celui dont je me souviendrais le plus est Lucas. Dans ce roman, on voit très clairement le mal-être et on prend conscience de ce que ça peut avoir comme conséquences pour les autres de la lignée. Il est très différent de Red. Luca est agressif et constamment sur la défensive, c’est simple, il fuit les gens. Je l’aime beaucoup il m’a énormément touché.

Très franchement vous pouvez foncer et lire ce roman qui est à mes yeux l’un des plus beau New Way ! J’espère que ma chronique vous aura donner envie de lire ce livre. Je vous le conseille à 100% !


1 commentaire:

Design by Design & You. Fourni par Blogger.