Pages

Tant de chiens - Un bon livre policier - Boris Quercia


Tant de chiens
Auteur : Boris Quercia
Edition : Livre de poche
Genre : Policier

Résumé :
 « Encore une mauvaise période pour Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili. Son partenaire Jiménez vient de mourir au cours d’une fusillade avec des narcotrafiquants. Pire encore, le défunt semble avoir été mêlé à des histoires peu claires, et il avait les Affaires internes sur le dos.
Par curiosité autant que par désœuvrement, Santiago commence à mener l’enquête, et il retrouve une jeune femme qu’il connaît bien, Yesenia. Tous deux ont grandi dans le même quartier avant que leurs chemins se séparent. Entretemps, Yesenia a connu l’enfer : séquestrée et violée par son beau-père, elle ne vit plus que pour se venger. Au nom de leur amitié passée, elle va demander à Santiago d’abattre son bourreau… »

Mon avis :

Tout d’abord je tiens à remercier Emma et l’équipe du Livre de Poche pour l’envoi de ce roman. Il faut dire qu’après avoir enchaîné plusieurs romances, j’ai eu envie de changer de genre de lecture et ça m’a fait beaucoup de bien.

Ici nous suivons Santiago qui est flic à Santiago de Chili. Alors que son partenaire Jiménez vient de mourir sous ses yeux au cours d’une fusillade, il décide d’en savoir plus sur sa mort et donc d’enquêter sur son collègue décédé. Il semblerait que Jiménez soit impliqué dans des affaires sombres. C’est là qu’il croise Yesenia, une jeune femme qui habitait au même endroit que lui étant petit. Il va découvrir que Yesenia a un passé douloureux : son beau- père lui a fait vivre des choses atroces. Celle-ci va demander à Santiago de l’abattre afin de vivre enfin en paix mais va-t-il accepter ?

Ce roman a été pour moi une bonne lecture.

Je n’ai pas grand-chose à dire vu que c’est un petit livre de 220 pages qui se lit très rapidement.
Le gros point positif est que j’ai accroché dès le début, l’histoire commence sur un passage sombre : la mort de Jimenez. J’aime énormément quand les histoires commencent comme cela car ça me donne envie de continuer et d’en savoir plus, c’est donc un très bon point pour moi.

Au niveau des personnages, je peux dire que je me suis bien attaché à Santiago, c’est un personnage touchant et gentil qui se met parfois en danger pour aider. Pour Yesenia, elle m’a fait beaucoup de peine et lorsqu’elle a demandé à Santiago de tuer son beau-père, je me suis demandé si elle était sérieuse. Qui demanderait ce genre de choses ? Mais j’ai vite compris que Santiago est un homme qui a besoin d’aider les gens.

C’est un bon roman que je conseille, ce n’était pas un coup de cœur mais c’est une bonne histoire.

 

Priscilla

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire