Pages

Les stagiaires - Samantha Bailly ; Une bonne détente.

« Je vais dire un truc très nul et cliché, mais j’imagine que ce qui brille attire ce qui est sombre. »


Titre : Les stagiaires
Auteure : Samantha Bailly
Edition : Livre de poche
Nombre de pages : 439
Lecture commune



Résumé :

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent d’horizons différents, mais ils rêvent tous de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement  : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est l’étape obligatoire pour ces jeunes.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore  : qui restera  ?

Mon avis :

Je remercie encore Le Livre de Poche pour l’envoi de ce roman dans lequel j’ai passé un agréable moment durant mes vacances.
Ici, nous suivons deux personnes différentes et rien qu’aux quarante premières pages, j’ai réussi à bien les cerner. D’un côté, nous avons Ophélie, la fille honnête qui a une vie plutôt sérieuse et une relation depuis deux ans et de l’autre nous avons Arthur, un garçon qui trompe « accidentellement » sa copine, qui boit beaucoup d’alcool et qui s’amuse encore à faire la fête quand ses parents ne sont pas là. Il est détestable mais à un coté attachant et attirant.
Ils sont tous les deux prit en stage chez Pyxis qui est une entreprise spécialisée dans l’édition de manga et de jeux vidéo. C’est ici que nos deux personnages se verront pour la première fois et qu’ils feront connaissance des autres stagiaires.

 Les personnages sont attachant et je me suis vu à travers Ophélie surtout dans sa relation avec sa mère, quand elle l’a eu au téléphone j’ai eu l’impression que c’était moi avec la mienne. J’ai eu une connexion avec Ophélie et j’ai adoré ça.

Avant de commencer ce roman, je ne pensais pas que ça allait être aussi agréable à lire. Cette histoire m’a détendu. Je l’ai lu durant mes vacances dans un camping, je le lisais donc à la piscine et à la plage et c’était vraiment chouette de se plonger dans un livre sans prise de tête. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir durant ma lecture, les pages se tournait toutes seules et surtout très vite.
J’ai eu le plaisir d’en faire une lecture commune avec Fanny du blog les chroniques de la fraise je vous met sa chronique à la fin de la mienne.

J’ai en revanche pas très bien compris l’épilogue, j’ai été un peu déçu de cette fin, je n’ai pas eu l’impression de finir le livre en fait… J’aurais aimé quelque chose d’accrocheur pour la fin. Un moment de choc ou de surprise qui m’aurais donné envie de me jeter directement sur la suite. J’aime sortir un « Wahhh » de ma bouche à la dernière page mais ce n’a pas été le cas avec celui-ci. Mais ce n’est pas bien grave, j’ai tout de même passé un très bon moment et je vous le conseille ! Je lirai la suite c’est certain mais pas tout de suite.

Une bonne lecture détente.

Chronique de ma partenaire : A VENIR 

Priscilla

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire