Pages

Forever Young - Charlotte Orcival

« Tant que personne ne s'est aperçu que tu es en morceaux, tu peux encore faire semblant d'être entière. Tant que personne ne sait que tu es morte, tu es encore vivante. »

Auteure : Charlotte Orcival
Ebook 229 pages


Résumé :

En 1984, l’été de ses treize ans, Anna, la petite parisienne aux origines polono-ardéchoise, fan des Smiths en particulier et de tous les groupes anglais en général, voit sa vie transformée par deux événements majeurs. Premièrement, elle entre dans la phase mythique de l’adolescence et peut enfin espérer qu’une vie plus vivante ne commence. Deuxièmement, sa famille la déracine de son Paris d’enfance pour une Bretagne aussi exotique qu’hostile avec comme handicap supplémentaire de faire sa rentrée dans un collège où sa propre mère officie en tant que prof de maths. L’horreur. Mais bientôt, Anna tourne cette nouvelle vie à son avantage et découvre ce que ça veut dire vraiment d’être adolescente. Tout est concentré, à cet âge-là, intensément vécu, tout a plus de couleur, de brillance, de noirceur. Et Anna va nous le rappeler, page après page. Voilà donc l’histoire de Anna et avec elle, de toutes les premières fois du monde qui, comme nous le savons tous, sont sans retour. Sauf que justement, au moment où nous les vivons, nous ne le savons pas encore, qu’elles seront sans retour… Alors, est-ce que l'adolescence était différente avant les SMS, Snapchat etc ? Faites un voyage dans l'adolescence d'Anna et découvrez-le par vous-même.


Mon avis :

Dans ce roman, nous suivons l’histoire d’Anna, une jeune adolescente de 13 ans. Comme tout adolescent, Anna se pose beaucoup de questions et se sent un peu perdue mais c’est ici qu’elle va en apprendre énormément sur la vie mais elle va surtout découvrir diverses émotions et sentiments. Nous grandissons avec notre personnage et la voyons grandir et mûrir.

Nous suivons donc Anna qui, au début du roman, se sent immature. Elle déménage avec ses parents et découvre un lieu qu’elle ne connait pas rempli de gens qu’elle n’a jamais vu. Entre le changement d’école et la vie adolescente ce n’est pas évident pour Anna.

Celle-ci se compare aux autres et c’est tout à fait normal car à l’adolescence, personne n’échappe à cette règle. La remise en question est bien présente et cet aspect à bien été mis en avant.

Nous la suivons à travers un genre de journal intime où elle se confie et raconte ses journées. Je pensais donc ne voir aucune conversation, mais je me suis trompée et j’ai même été étonné, c’est un bon point car à travers eux, nous pouvons avoir l’impression d’être avec les personnages.

Dans ce roman, nous assistons à sa première soirée, j’ai été surprise de voir que si jeune, ils arrivent à organiser des soirées et surtout que les parents les laissent faire. Etant donné que moi, à cet âge, je ne faisais pas le quart de ceux que nos personnages font, j’ai eu du mal à m’identifier et eu du mal à accroché au roman.

J’ai tout de même trouvé le personnage d’Erwan très intéressant et même important dans l’histoire car c’est un personnage très protecteur et à l’âge d’Anna je trouve que c’est indispensable. On a tous besoin d’un ami comme ça. Pour ce qui est de Julien… C’est le personnage dont je ne sais pas trop quoi penser, je l’ai beaucoup détesté mais je l’ai également bien aimé. Un coup, il est gentil, un coup tordu, parfois bizarre et d’autres moment attentionné. Il faut apprendre à le connaitre et c’est ce que nous faisons dans ce roman grâce à Anna et c’est seulement à ce moment-là que nous arrivons à l’apprécier. Quant à Anna c’est une jeune fille très gentille et qui se pose toutes sortes de questions, mais nous savons ce qu’est l’adolescence n’est-ce pas ?

Nous en venons maintenant à l’écriture de Charlotte Orcival qui est simple et fluide. Malgré avoir aimé son écriture, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire et encore plus à m’identifier aux personnages dû à leurs jeunes âges. Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé mais que j’ai adoré non plus. C’était une lecture légère mais sans plus. Je sais qu’il peut plaire à beaucoup de personne, c’est une question de goût et pour le savoir il faut le lire, alors qu’attendez-vous ?


Si je devais choisir deux moments dans le roman pour décrire ce livre ce serait ceux-ci :
« Amoureuse. Ça veut dire que je me sens jolie et puis très laide aussi. Grande et toute petite dedans. Mon cœur bat très vite au moment où j’écris ces mots. Je voudrais que cela s’arrête, mais que ça dure aussi. »


« Dans le corps, je ne sais pas où j’en suis. Je porte un soutien-gorge, mais je ne peux pas dire qu’il soutienne grand-chose, lui. En même temps, je n’ai pas envie qu’ils soient trop gros non plus. Je ne sais pas ce que je veux, je me sens coincée entre deux âges. Qui suis-je ? Que suis-je en train de devenir ? »

Avis mitigé.

Priscilla

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire