La cave - Natasha Preston

22:04

"La solitude est pire qu'une maladie mortelle. Chaque jour qui passe, on s'efface un peu plus"

Auteure : Natasha Preston
Edition : Hachette
Genre : Thriller
Nombre de pages : 396


Résumé :
Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées quatre filles. Avant, Lilas s’appelait Summer. Elle avait des parents, un frère insupportable, des copines, un petit ami. Elle fera tout pour les retrouver. Car contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…




Mon avis : 
Nous suivons l’histoire de Summer qui, un soir, se fait kidnapper par un homme « bizarre » qui l’appelle Lilas. Cet homme l’emmène chez lui dans une cave aménagée en petit appartement et  s’aperçoit qu’elle n’est pas seule. En effet, cet homme complètement fou,  qui se fait appeler Trèfle, construit sa famille idéale et Lilas/Summer en fait désormais partie.
J'ai trouvé ce roman génial, triste, poignant, dingue et complètement addictif. C’est un gros coup de cœur et je remercie les éditions Hachette car, grâce à eux, j’ai passé un excellent moment ! Pour moi Lilas, ou plutôt Summer, est une fille forte. Je sais qu’à sa place j’aurais  explosé dès le premier jour et que pour le coup, je serais déjà morte. Mais elle est forte, elle tient bon, garde espoir et veut tout faire pour s’échapper de cet endroit. Pour ce qui est des autres filles, elles agissent comme si elles étaient bien dans cet endroit, surtout Rose, ce qui est absurde, mais en même temps elles sont enfermées depuis tellement longtemps que c'est compréhensible. 

Dans ce roman, il y a une mini romance toute mignonne entre Summer et Lewis, qui est touchante, et j'ai espéré qu’ils se retrouvent et soient à nouveau heureux dans leur vie, mais ce n’est pas aussi simple que ça car même si elle réussit à s’échapper, il restera forcement des séquelles. 

Et si on parlait du protagoniste de l'histoire ? Cet homme se fait appeler Trèfle par sa soi-disant famille, lorsqu’il est chez lui. Il est complètement dingue et pourtant il s’en sort bien, personne ne le soupçonne malgré tout ce qu’il fait. Entre les enlèvements et les meurtres fréquents, c’est assez choquant que personne n’ait pu faire le rapprochement. Pour son histoire, il faut dire qu’il a eu une enfance assez difficile et je le sais car dans certains chapitres nous suivons sa vie passée et nous savons donc ce qu’il s’est passé dans sa famille et ce n’est pas joyeux. C’est triste, touchant et aucun enfant  ne devrait subir ce qu’il a subi, sauf que c’est arrivé et fort heureusement toute les personnes qui vivent cette expérience ne deviennent pas comme lui, sinon ce serait de la folie ! Trèfle déteste les prostituées et même si il a ses raisons, de là à les tuer, ce n’est pas correct. Je vous avoue ne pas l’avoir aimé, je l'ai même détesté.
Comment peut-il faire subir autant de choses à des jeunes filles ? Il pense bien faire, mais il se trompe complètement et attention à celui ou celle qui le lui fera comprendre. Il ne faut surtout pas le contrarier car monsieur pique des crises et peut aller jusqu’à tuer. Mais il y a aussi des chapitres sur lui qui remontent 5 ans en arrière : la première fois qu’il a kidnappé une fille, la première Violette. C’était assez bizarre d’être dans sa tête par moment, on comprend que selon lui, il fait le bien, mais j’ai eu du mal à m’identifier a lui. C’est un malade.

Il n'y a pas vraiment de scènes choquantes à part une ou deux, mais je ne dirais pas choquante au niveau « gore » mais plutôt choquante au niveau étonnant, surprenant, en gros on ne s’y attend pas du tout. En vous disant ça, j’ai une scène qui me vient en tête, après une centaine de pages, il se passe quelque chose qui m’a bouleversée et choquée, j’ai dû faire une pause avant de continuer pour m’en remettre car je n’y croyais pas. Je me demandais comment il avait pu faire ça !

Pour ce qui est de l’histoire elle est bien trouvée, j’ai adoré le concept du kidnapping, mais aussi le fait qu'il y ait une véritable histoire en amont, c'est à dire les raisons qui l'ont poussé à kidnapper et tuer, mais cependant, je reste quand même contre. Le roman est très bien développé car on en sait toujours plus à chaque nouvelle partie. 

L’écriture est facile à lire et surtout à comprendre, c’est le genre d’écriture qui me séduit rapidement. J’ai trouvé l’histoire addictive mais également la plume de Natasha Preston. Les pages se tournent rapidement, on a envie de finir le livre mais en même temps non car il n’y a pas de suite.

Je sais que beaucoup ont trouvé la fin un peu bâclée, j’en ai discuté avec des personnes de la communauté bookstagram, mais moi elle m’a convenu. Ce roman est un réel coup de cœur et si je devais faire un top 3 de mes livres favoris, il serait dedans ! En tout cas, je suis tombée amoureuse de ce roman, et vous le conseille à 2000%.


Coup de coeur.


3 commentaires:

  1. C'est @adereadmore Adélaïde, effectivement ta chronique me donne méchamment envie 😏

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je te suis depuis un moment sur Bookstagram et je lis certaines de tes chroniques.
    J'avais entendu beaucoup de mal a propos de ce livre. La tienne étant l'une des rares positive j'avais décider d'attendre un peu que tout l'engouement autour du livre cesse pour avoir un avis un peu plus neutre.
    Je l'ai dévorer en deux jours.
    Tu as totalement raison, on ne peut pas apprécié Trefle mais en même temps Natasha Preston a réussi en rentré dans la tête d'une personne capable de commètre de tels acte.
    Merci d'avoir écrit une critique positive et de m'avoir donner envie de lire un thriller qui regroupe le point de vue de la victime et la fois de celui qui commet ses crimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey :)
      Tu as bien fait de le lire ! Avec plaisir ! merci pour ton commentaire :)

      Supprimer

Design by Design & You. Fourni par Blogger.