Pages

The Ones Tome 1 - Daniel Sweren-Becker


"Où qu'ils t'emmènent, je te retrouverai. "



Auteur : Daniel Sweren-Becker
Edition : Hugo Roman
Nombres de pages : 330
Date de sortie : 6 Octobre 2016
Lecture commune.

Résumé : 
Cody a toujours été fière d’être une One. Elle et son copain James font partie du 1% de la population choisi au hasard pour subir des modifications génétiques à la naissance. Les Ones sont beaux, doués, en pleine santé. En d’autres termes, ils sont parfaits. Mais c’est loin de plaire à tout le monde. L’inquiétant mouvement Égalité persécute les Ones en les marginalisant chaque jour un peu plus. Jusqu’à remporter un procès qui rend leur existence illégale. Et tout à coup, être un One devient un danger de mort. Face à la menace, Cody se rapproche d’un groupe radical mené par Kai, jeune leader passionné et charismatique. Les Ones n’ont plus le choix : se battre pour défendre leur identité… ou disparaître.Daniel Sweren-Becker vit à Los Angeles et exerce différents métiers dans le domaine de l'écrit : auteur, dramaturge et scénariste pour la télévision. Avec The Ones, il imagine un futur aussi plausible que fascinant, dans ce récit palpitant qui mêle avec brio les thèmes de la justice, de la discrimination et de la loyauté.

Mon avis :
Je remercie encore une fois les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman qui m’a énormément plu ! 

Nous suivons deux personnages, Cody et James : deux Ones qui vont voir leur vie basculer. Les Ones sont des humains qui ont été génétiquement modifiés lors de leurs naissance. L’existence des Ones devient illégale et Cody et James vont se battre pour vivre, comme beaucoup d’autres de leurs semblables.

C’est la première fois que je lis un roman qui traite des bébés génétiquement modifiés, c’est une histoire qui sort de l’ordinaire et j’ai beaucoup aimé.  
Dès le début une tension entre les Géné (les personnes génétiquement modifiées) et les autres se fait ressentir.  C’est sûr que la population n’approuve pas les géné car ils sont trop parfaits et qu’ils les dépassent sans problème dans plein de domaines, c’est une frustration que je peux comprendre, mais d’un autre côté les géné n’ont rien demandé, ils sont nés ainsi. Le fait que leur existence devienne illégale ajoute beaucoup grande action dans le roman. Les géné se battent pour vivre.

Le personnage qui m’a le plus touché est James, il est tellement gentil, il est méfiant et loin d’être dupe contrairement à Cody que j’ai trouvé très naïve. James est mon personnage préféré de The Ones, je me suis énormément attachée à lui et c’est pour cela que la fin m’a mise les larmes aux yeux. 

Je n’aime pas Kai, tout comme son groupe. Je les trouve dangereux et loin d’être solidaires, quand on voit ce qu’il a fait au père de James et que Cody reste encore avec lui et son groupe, cela me dégoûte ! Ce n’est pas de James qu’elle devrait s’éloigner, mais plutôt d’eux !

La fin m’a beaucoup émue et touchée, même si je trouve que l’amour entre Cody et James n’a pas été assez mis en avant, la fin m’a laissée complètement triste. James est un amour, et aime vraiment Cody, mais en lisant le roman je trouve que Cody ne lui rends pas cette amour comme elle devrait le faire. J’attends la suite avec une grande impatience car je veux savoir ce qu’il se passe ensuite pour Cody, mais surtout pour James que j’adore énormément.

Ce roman aurait pu être un coup de cœur, mais il ne l’est pas car l’amour entre Cody et James n’était pas assez mise en avant. C’était pour moi assez frustrant de ressentir l’amour qu’a James pour Cody et de voir qu’elle ne le lui rend pas comme il se doit.

L’écriture de Daniel Sweren-Becker est agréable et les pages se tournent très vite ! Il y a toujours ce petit « truc » qui fait qu’on ne veut pas quitter le roman et la fin de ce premier tome est pleine de rebondissements.  Il sait aussi faire l’effet de surprise car il y beaucoup d’événements auxquels je ne m’y attendais pas, par exemple la révélation sur l’identité de Cody, ou sur la mort d’un personnage…  

Si vous ne l’avez pas encore lu je vous conseille vraiment de le faire !

Une excellente lecture !

Priscilla

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire